29 février 2008

Un budget pour notre tramway Rochefort-La Rochelle

Isolément, la Communauté d'agglomération de Rochefort comme
la Communauté d'agglomération de La Rochelle, estiment ne pas
pouvoir "se payer" un réseau de tramway. Le manque d’ambition
est patent.
Et, si elles le pouvaient, la taille réduite de leur centre d'agglo-
mération, un diamètre de quelques kilomètres tout au plus, leur
unique ligne aurait une longueur de l’ordre de 4 à 5 kilomètres,
une distance trop courte pour amortir les coûts fixes (atelier
d'entretien du matériel roulant et des installations fixes, poste
de commandement et de régulation ..).
Un tel "réseau de tramways", sur d'aussi courtes distances,
s’il était néanmoins réalisé, ne susciterait, de plus, qu'un faible
transfert modal, en tout cas, pas à la hauteur du transfert massif
que nécessiterait le traitement énergique de l'étalement urbain,
alors même que celui-ci induit une circulation routière exponentielle
à contresens des conclusions du Grenelle de l'environnement.
Or, la présence à La Rochelle d’un constructeur de tramway
mondialement connu, Alstom, présence qui ne laisse personne
indifférente, devrait inciter à la construction d’un tel réseau
de tramway !
Comment résoudre un tel dilemme et avoir une ambition pour
ce territoire s’inscrivant dans les conclusions du Grenelle
de l’Environnement ?
Réponse : en changeant d’échelle, en abordant ce problème à
l’échelle de l’aire urbaine, du bassin de vie du bipôle
La Rochelle–Rochefort, structuré par deux cordons ombilicaux ;
d’une part, par la RN 137 et ses 45000 véhicules quotidiens,
soit 60.000 personnes, surutilisée ; par la voie ferrée, sous utilisée,
avec ses 11 allers-retours et 230 clients par jour.
Le département de la Charente-Maritime peut être à l’origine,
le fédérateur du réseau armature, préconisé sur cette aire urbaine,
ce bipole, et structuré par le tramway.
Ce réseau armature, dans notre conception, est basé, d’une part,
sur l’utilisation intense de la double voie ferrée La Rochelle-
Rochefort, d’autre part, le nouveau tram-train d’Alstom,
le Dualis bimode thermique et électrique ou tout autre produit
similaire tel l’Avanto de Siemens ou le Flexity de Bombardier…
Pour réaliser ce réseau de tramways à l’échelle de l’aire urbaine,
le Conseil Général de la Charente-Maritime prendra l’initiative de
proposer aux Communautés d'agglomération de Rochefort et de
La Rochelle, la création d’une nouvelle AOT, autorité organisatrice
des transports, sous la forme d’un syndicat mixte dans le cadre de
l’application de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain) du
13 décembre 2000.
Ce syndicat mixte arrêtera un PTU, périmètre de transport urbain,
au sein duquel il prélèvera le VT (versement transport), dont il
conviendra de fixer le taux au regard des capacités contributives
des employeurs publics et privés de plus de 9 personens et des
besoins de financement nécessaires.
Mais un tel réseau de tramways à l’échelle de l’aire urbaine,
est-ce bien raisonnable ?
Quand on compare des AOT (autorité organisatrice des transports)
de taille comparable en population comme Le Mans (200.000
habitants, soit l’équivalent de l’aire urbaine Rochefort-La Rochelle
au sens de l’INSEE), mais aussi Orléans, Mulhouse, Angers,
on constate qu’elles ont, soit réalisé une ou deux lignes de tramway,
pour les trois premières, soit décidé la construction, pour Angers.
Le budget qu’elles consacrent à leur première ligne de tramway
s’étage de 250 à 350 millions d’euros.
Notre projet est bien moins coûteux ; tout compris, il ne nécessiterait
que 150 millions pour la réalisation de deux lignes urbaines et deux
lignes interurbaines.

Explications et description

    La Rochelle « intramuros »
- Une ligne « péri-urbaine » de La Jarrie à La Pallice, via la gare
SNCF, ligne intégralement réalisée sur le RFN électrifié ; aucun
« travaux » n’est à entreprendre autre que ceux déjà décidés
(quai ..). Circulation de tramtrains Dualis ou similaire totalement
électriques.
- Une ligne «urbaine» du «vieux port» à la gare SNCF , passant
par les facultés et les Minimes.
Circulation de Citadis ou similaire totalement électrique ;
la plate-forme du tramway est à construire : elle sera à voie
unique, mais son emprise existe de l'aquarium jusqu'à la gare,
la voie unique étant compatible avec la fréquence d’un tramway
toutes les 7,5 mn. Le délai de 5 ans tenant compte des études
déjà réalisées.

    Rochefort
- Une ligne « urbaine » du « Pont transbordeur » à la gare SNCF,
toutes les 15 mn.
- Une ligne « urbaine » du « Petit Marseille » à la gare SNCF, F,
toutes les 15 mn, en tronc commun avec la première depuis le
centre ville jusqu’à la gare SNCF, F, toutes les 7,5 mn sur le
tronc commun.
Circulation de Citadis ou similaire totalement électrique ;
la plate-forme du tramway est à construire : elle sera à voie
unique compatible avec la fréquence d’un tramway toutes
les 7,5 mn. Le délai de 5 ans peut être tenu compte tenu de
la faible distance et de l’absence d’expropriation, de démolition,
et de construction d’ouvrage d’art.

    Interurbain Rochefort - La Rochelle
Une ligne Rochefort « Pont transbordeur » - La Rochelle « vieux port »
via les deux gares SNCF et s’arrêtant entre Rochefort - La Rochelle
aux stations de Lycée Merleau Ponty, Saint Laurent, Chateillaillon,
Angoulins, Aytré.
Circulation de tramtrains Dualis ou similaire bimode thermique et
électrique à l’image de Kassel (Allemagne)

 

Globalement, le bipôle Rochefort La Rochelle comprend
"presqu'autant"d'habitants (entre 150 et 200.000 habitants)
qu'Angers et Le Mans, lesquelles ont toutes les deux réalisées
un tramway dans une fourchette de 250 à 300 millions d'euros.
Le Mans : 200.000 habitants ; une ligne de 15,1 km pour 290 M€
Angers :  270 000 habitants ; une ligne de 12 km pour 248 M€

Donc  le bipole Rochefort La Rochelle peut se payer un réseau
de tramway pour 150 à 200 M€ à condition de la financer dans
le cadre d'une AOT (autorité organisatrice des transports) unique,
sous la forme d'un syndicat mixte (prévu par la loi SRU) ayant
compétence sur les deux aires urbaines.
Mais il faut regarder aussi la capacité de financement qui dépend
des ressources fiscales (le versement transport est l'une
des composantes).

Esquisse de budget d'investissement
: total 150,5 M€
(non compris les nouvelles stations à créer sur le RFN et
les raccordements RFN-tram aux deux extrémités)

Liaison Rochelle - Rochefort  au 30 mn 
4+1 rames Dualis (tramtrain bimode thermique :4 M€ pièce): 20 M€

Liaison Rochelle - La Jarrie (12 km + 6 intramuros La Pallice)
au 30 mn Durée du parcours < 30 mn
2 rames Dualis (tramtrain bicourant 25.000/750: à 4 M€ pièces): 8 M€
Rame de réserve sera bimode thermique

Electrification double voie Rochefort La Rochelle
(moins de 29 km) en 25.000 volts:30 M€

La Rochelle
Desserte interne complémentaire (pour offrir une fréquence
d'un passage toutes les 7,5 mn )
4 km de tramway (à voie unique): 40 M€
2 rames Citadis (à 2,5 M€ pièces): 5 M€
A chiffrer ; connexion entre tramway et RFN (réseau ferré national)

Rochefort
Desserte interne complémentaire (pour offrir une fréquence
d'un passage toutes les 7,5 mn, sur le tronc commun si
desserte en Y )
4 km de tramway (à voie unique): 40 M€
ou
6 km de tramway (à voie unique): 60 M€
(pour intégrer le petit Marseille)
2 rames Citadis (à 2,5 M€ pièces): 5 M€
1 rame Citadis de réserve 2,5 M€

A chiffrer; connexion entre tramway et RFN

Entretien des rames assuré chez Alstom Rochelle ou
SNCF Saintes

Quelques chiffres de population 

Population de La Rochelle: 76 584 habitants
(139 875 pour la communauté d'agglomération)
INSEE Aire urbaine 99 : La Rochelle 171 337
Pôle urbain 99 : La Rochelle, 116 441

Population de Rochefort: (1999) 25 775 habitants
INSEE Aire urbaine 99 : Rochefort 48 719
Pôle urbain 99 : Rochefort , 35 934

Population, taux de variation et densité de population dans
les zones d'emploi
Population en 1999
La Rochelle : 208 564

Population Le Mans- Sarthe:(1999) 146 064 hab
http://www.communautes-urbaines.com/acuf.asp?idpage=9511
Population de la CU : 194 138 habitants
Population de la ville centre : 150 605 habitants
http://www.ville-lemans.fr/page.do?t=2&uuid=4FCFD0ED-D4D
B214-49621248-7F0DC323

Le tramway: Le tracé est une ligne de 15,1 km
Budget de 290 M€

Le tramway manceau a ouvert le 17 novembre 2007, permet
à 25000 personnes de se déplacer chaque jour.
En 2008, le budget de la Ville du Mans s'élève à 203 M€.
En 2008, le budget de Le Mans Métropole s'élève à 443 M€
tous budgets confondus (dont 227 M€ pour le budget principal).


http://tramway.angersloiremetropole.fr/pourquoi-le-tram
/les-financeurs/index.html


Angers compte 156 000 habitants.
L'agglomération : 270 000 habitants
budget de la Communauté d'agglomération en 2006:
300 millions d'euros
Ligne A: 248 millions d’euros
Longue de 12 kilomètres en moins de 37 minutes
57 000 habitants et 21 000 emplois à moins de 400m

Le financement
Le financement du tramway est assuré par:
Des emprunts à 30 ans faits auprès d’un groupe de banques
publiques et privées
Des subventions des partenaires (Région, Europe et Etat
notamment)
Des ressources propres d'Angers Loire Métropole

Répartition du financement:
Emprunts – 207 millions
Subventions UE Etat Région – 23 millions
Autofinancement – 18 millions

Le financement général du réseau de transport est assuré par :
le versement transport des entreprises publiques et privées
C’est une taxe à laquelle sont assujettis tous les employeurs
de plus de neuf salariés. Elle est fixée à 1,8 % de la masse
salariale depuis mars 2005 (ce qui correspond au taux légal
lorsqu’un projet de construction de transport collectif en site
propre est réalisé)

le «ticket voyageurs» pourrait être 3 fois moins cher que
l'actuel billet SNCF de La Rochelle à Rochefort, supérieur à 5 €

Il n’y aura donc pas d’augmentation des impôts locaux des
ménages liée au tramway.

Posté par jacquesmaret à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Un budget pour notre tramway Rochefort-La Rochelle

Nouveau commentaire